Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > croquemitaine > Un Croquemitaine sous toutes ses coutures > Archives > Nos spectacles (archives) > Le Petit Livre de la Jungle, Livret I : Les deux Poules et le (...) > Démarche

Démarche

lundi 23 janvier 2006

La jungle, cet endroit féroce où les plus forts mangent les plus faibles... Il faut bien se nourrir... Un peu à la manière de notre monde, les plus riches mangent les plus pauvres. Il faut bien avoir le beurre, l’argent du beurre et tout ce qui va avec... Après moi les mouches...

Vous savez qu’à Kinshasa on mange des oeufs européens ? Qu’ils sont moins chers que la production locale même avec les frais d’emballage et de transport ? Que ces oeufs sont le surplus des productions d’Allemagne, de Belgique et de Hollande ? Qu’ils sont pondus en août et mangé en décembre ? Qu’ils sont réfrigérés et transportés par bateau ? Que cette braderie met en péril la santé des Congolais ? Et que l’argent économisé sur ces oeufs bradés sert à acheter des diamants et des armes de guerre ? Et oui... c’est ça la globalisation.

Vous savez qu’à Mannheim, en Allemagne, trois mille poules pondeuses ont participé à un concert de Mozart ? Que les organisateurs avaient pour but de voir si les gallinacés pondraient de plus gros oeufs en plus grande quantité sous l’influence du compositeur ? Que si ça avait fonctionné on aurait pu envahir encore plus les marchés de Kinshasa ? Qu’on ferait n’importe quoi pour ça ? Et oui... c’est ça la globalisation.

Vous savez qu’en Bretagne (40 % de la volaille française) la moitié des poulaillers sont partis au Brésil ? Que c’est beaucoup plus intéressant de produire du poulet dans un pays où la main d’oeuvre est moins chère, quitte à mettre au chômage les Bretons ? Que ces mêmes chômeurs bretons doivent acheter du poulet brésilien ? Et oui... c’est ça la globalisation.

C’est parce que ce monde-là existe, et ce ne sont pas les exemples qui manquent, que nous avons créé " Le Petit Livre de la Jungle ", une fable animalière sur la mondialisation... Il a été créé le samedi 19 octobre 2002 au Foyer Culturel d’Antoing, dans le cadre du 9e Festival International de Théâtre Action (FITA)