Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > Actions > Un théâtre action pour le 21ème siècle > Secrétariat International des Théâtres Actions (SITA) > Actions sur le terrain > Le Théâtre des Savanes > Des feux économiques à Goumogo > Des feux économiques à Goumogo

Des feux économiques à Goumogo

dimanche 14 juillet 2013, par MS

Une animation sous le soleil du petit village de St Germain de Calberte, dans les Cévennes. Des enfants construisent un "feu économique". Un montage diaporama explique aux parents, ou aux passants, de ces 13 et 14 juillet, les raisons de cette animation.

La suite ...

Les enfants de l’école ont été invités à participer à la construction de ce prototype. Un montage diaporama a été créé par l’un des élèves de l’école pour expliquer à ses condisciples l’intérêt de ces feux.

Au mois de décembre 2013, une nouvelle équipe du Théâtre Croquemitaine se rendra au Burkina Faso pour poursuivre différents projets.
Du théâtre, bien entendu, avec la construction d’un réseau d’ateliers d’expression, pour les petits garçons et les petites filles. Nous voudrions créer autour de ces ateliers, "un mouvement de jeunesse", qui permettrait d’appuyer les formations, l’alphabétisation, mais aussi la solidarité et la coopération.
Cette année Cinzia, céramiste, sera de l’expédition avec un projet de construction de feux économiques.
Un groupe de 5 femmes participera à la construction d’un foyer modèle. Ensuite elle seront chargées de construire chez elles ce même modèle et d’inviter à cette occasion 5 autres femmes afin de leur faire découvrir cette technique.
Ces feux permettent d’économiser jusque 80% du bois. Cela parait banal ou dérisoire, ici en Europe, mais au Burkina Faso, c’est un enjeux crucial.
Le pays est confronté à un grave problème de déforestation, de sahélisation, provoqué, entre autre, par le réchauffement climatique.
Le Burkina Faso ne dispose d’aucune source d’énergie, le bois est quasi le seul combustible disponible, pour la cuisine, (le solaire reste couteux). Ce sont les femmes qui le ramassent, ou alors il est acheté.

L’utilisation de ces foyers permet de préserver l’environnement immédiat, de réduire le temps de travail des femmes pour la collecte du bois, d’économiser sur l’achat du bois lorsqu’il doit être acheté.
Ils sont relativement faciles à construire, leur construction ne nécessite que du "banco", soit de la terre glaise crue, qui sèche ensuite en se durcissant.
S’ils sont sensibles aux intempéries et s’ils peuvent de fendiller, on peut aussi le réparer pendant un certain temps.

Ces feux trouvent naturellement leur place à côté de la voûte nubienne du Théâtre des Savanes, qui vient d’être terminée avec la pose des fenêtres et des portes.

Ces feux trouvent aussi leur pertinence dans nos régions. Au Burkina Faso, ils représentent une forme de croissance, chez nous une manière d’amorcer une décroissance.
Des personnes, ou des artisans, qui stérilisent des conserves, d’autres qui teintent des vêtements s’intéressent à cette technique. Elle permet d’éviter de consommer du pétrole, et dans les régions où le bois est abondant peut constituer une alternative.

Les tests réalisé en Lozère (France) et en Belgique.

Si vous voulez participer...

Le Théâtre des Savanes
15b, place Abbé César Renard
7730 - Bailleul (Estaimpuis) - Belgique
Tél : 0032 (0)69 84 79 85
Mail : goumogo@gmail.com
Facebook : Amis de Goumogo

Un projet du SITA (ONG)
Secrétariat International du Théâtre-action.

Le travail mené au Burkina depuis 2007

Une voûte nubienne à Goumogo... Un projet sérieusement fou