Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > objectif lune > Les archives d’Objectif Lune > OL22 Printemps 2016 > Des nouvelles de nos ateliers

Sur Orbite

Des nouvelles de nos ateliers

mardi 5 avril 2016, par RC

Les Cigales

Atelier théâtre écriture entre femmes
En collaboration avec les FPS
1 jeudi sur 2 de 18 à 20h : 14-28/4, 12-26/5, 9-23/6
2ème étage de la mutualité Solidaris, 8, rue de Cordes à Tournai

Un moment pour se poser, se bouger, laisser sortir les sons, les cris, se découvrir et découvrir les autres en jouant. 2 heures qui s’envolent dans les gestes, la musique des paroles et qui s’achèvent dans le silence de l’écriture. Toutes les femmes qui veulent nous rejoindre sont bienvenues. N’ayez pas peur de l’écriture, avec Michèle Vilet, les mots se mettent à couler.

Théâtre Improvisation à Bernissart

En collaboration avec FPS et Lire et Ecrire
Avec le soutien de la Province de Hainaut

Depuis le mois de septembre, nous avons accumulé les scènes improvisées avec les apprenant.e.s de Lire et Ecrire, Anne formatrice à Lire et Ecire et Céline , animatrice FPS.
Maintenant nous commençons à élaborer un scénario, à reprendre les meilleures improvisations pour en faire un spectacle. Moment difficile, il faut fixer les choses, ne garder que le meilleur, répéter sans se lasser et ne pas perdre en cours de route le plaisir de jouer. Nous présenterons quelques scènes lors de notre FITA 2016, le 1er W-E d’octobre.

Théâtre Tournai Refuge

Chaque lundi de 13h30 à 15h30
16, rue des Clairisses à Tournai

Nous poursuivons nos animations avec les candidats réfugiés. Depuis novembre, plus d’une dizaines de personnes, jeunes hommes en grande majorité, ont passé quelques heures en notre compagnie. Ils prennent plaisir à s’essayer aux exercices-jeux, à se lancer dans de courtes improvisations et nous en remercient. Le 1er février nous avons organisé avec Eloi Baudimont et Tournai Mondial, le groupe de musique qu’il anime, un après-midi théâtre et musique à la caserne Saint-Jean de Tournai. Un atelier ouvert pour montrer aux candidats réfugiés ce que nous proposons chaque lundi au local de Tournai Refuge. Une bonne trentaine de personnes ont assisté à l’activité. Une quinzaine sont venus jouer avec nous. Les difficultés de cette vie d’exilés, les démarches administratives, les coups de blues, le travail rémunéré à la caserne (si peu), ne favorisent pas l’investissement régulier dans une activité : la fréquentation de l’atelier fluctue donc de semaine en semaine (il en va de même pour d’autres activités proposées).

Un stage Théâtre Forum du 21 au 25 mars avec 14 étudiant.e.es éducateurs de la HEH (école normale) de Tournai

Un spectacle court et percutant sur le terrible parcours des réfugiés

Fuyant la guerre, les réfugiés traversent épreuve sur épreuve. Beaucoup n’arrivent jamais chez nous, en Europe. Quand ils ont la chance d’arriver, rien n’est gagné. Les frontières se ferment les unes après les autres, les dirigeants européens préfèrent confier les rescapés des traversées à la Turquie, là ils seront parqués dans des camps.

Nous avons parlé de tout cela et nous avons créé un spectacle de Théâtre Forum.

Cela commence par une conversation entre deux commères. Elles ne sont pas racistes mais elles ont peur, disent­-elles, peur des attentats, des terroristes, peur de la manière dont les hommes traitent les femmes, et redoutent que bientôt tout le monde sera obligé de manger Hallal....
Ensuite 4 tableaux. La guerre civile, la fuite, le passeur, la traversée de la méditerranée, l’embarquement clandestin dans un camion.

Une réflexion en action. Que peut­-on faire ? Comment changer cette situation ? Les solutions ne peuvent être que radicales. Oui, mais la guerre qui chasse les Syriens de leur pays, comment l’arrêter ? Tellement d’enjeux géo­politiques, et de pays impliqués...

Pourtant, dans chaque situation montrée, nous avons trouvé des alternatives possibles : la désobéissance civile des gardes frontières, la force commune des réfugié.es. contre le passeur,l’intervention des gardes­-côte, l’aide de la femme du chauffeur du camion...
Les actrices et acteurs ont assuré, un beau défi relevé en quatre jours de travail intense !