Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > objectif lune > Les archives d’Objectif Lune > OL24 - automne 2016 > Fiche de lecture extrême

Fiche de lecture extrême

lundi 19 septembre 2016, par RZ

Sur les radios bien intentionnées, l’extrême droite est devenue la droite extrême, pour ne pas choquer ? Parce que la « droite décomplexée » c’était déjà pris ?…
Que les gouvernements se revendiquent de droite ou pas, on l’entend bel et bien le bruit des bottes… Et d’est en ouest l’apparence de l’état de droit commence à s’écorner, voire à partir en fumée.
Sur le chemin des migrations, de la Turquie à Calais, les hommes n’ont pas tellement l’air égaux en droits.
Et quoi ? Bientôt ils nous ressortiront l’eugénisme ?

En attendant, Ely, qui a quitté le théâtre des Savanes, et s’apprête à entamer ses études supérieures, a lu pour nous un ouvrage dont la récente republication a suscité de nombreuses controverses…

Mein Kampf est une œuvre réalisée par Adolf Hitler entre 1924 et 1925 lors de son séjour en prison après son putsch raté à Munich. Il est divisé en 2 parties bien distinctes. La première évoquant sa vie de façon générale et la naissance de son parti. La seconde exposant le manifeste de son parti, son évolution ainsi que l’opinion d’Adolf Hitler sur divers sujets. On y retrouve donc des éléments de différents types : des données autobiographiques, un récit de l’évolution du parti national-socialiste, des considérations sur la force de la propagande ainsi que sur les plaisirs de l’art oratoire.
Pourquoi lire Mein Kampf ?
J’ai eu envie d’entamer cette œuvre à la suite de mon examen histoire qui portait sur le sujet mais de manière trop scolaire, avec uniquement ce que les manuels voulaient bien nous dire. L’annonce de sa chute dans le domaine public en janvier 2016, les polémiques et les tabous m’ont poussé à franchir le pas, pour me forger ma propre opinion sur le bien-fondé de la publication de ce texte.
Qu’est-ce que ça t’a apporté ?
J’ai découvert Hitler comme étant un personnage ambitieux et revanchard, qui, conscient de son charisme, jouait de tous les vices pour arriver à ses fins. Le livre le montre comme étant déterminé. Ses volontés d’annuler le traité de Versailles, de rattacher l’Autriche et les minorités allemandes à l’Allemagne, le ré-armement de son peuple ainsi que sa volonté d’exterminer les juifs, les Tziganes et les handicapés sont omniprésents dans son ouvrage. Même si j’ai apprécié de découvrir son univers, j’ai trouvé l’écriture assez lourde parfois même pénible voire indigeste.