Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > Actions > L’huile sur le feu > La dette j’en doute !! > La dette, j’en doute

La dette, j’en doute

Conférence-débat sur la Dette publique avec Renaud Vivien (CADTM)

vendredi 11 octobre 2013, par MS

Ce n’est pas une crise, c’est un hold-up !
Conférence-débat sur la Dette publique en Tunisie et en Belgique
Avec Renaud Vivien (CADTM) et une intervention du Collectif Roosevelt (Wapi).
Vendredi 01/11/2013 à 18h30
à Danse & Cie.
Place Gabrielle Petit, 11 à Tournai

La Dette publique belge est-elle aussi une dette odieuse ?

La suite

La Dette publique belge est-elle aussi une dette odieuse ?

Les dettes publiques des pays du Sud sont souvent qualifiées d’odieuses parce qu’accumulées par des régimes dictatoriaux, par le biais de l’enrichissement personnel des élites politiques et économiques et de l’achat d’armes. La dette de la Tunisie, par exemple, est une dette odieuse. La Belgique continue pourtant d’en exiger le remboursement en dépit d’une résolution européenne. Et la dette publique belge…. Si on y regardait de plus près ? Qui a décidé d’endetter l’Etat ? A qui profite cette dette ? A-t-elle un caractère odieux ? Et … Sommes-nous tenus de la rembourser ? Pour répondre à toutes ces questions, nous vous proposons de participer à la création d’un atelier sur la dette publique belge. Vous trouverez dans l’agenda, le détail de la conférence-débat sur ce sujet. Un premier rendez-vous qui devrait nous éclairer un peu plus et nous donner l’envie de transposer ce grand nœud de spaghetti en théâtre...

-----

La Belgique fait partie des créanciers continuant d’exiger le remboursement de la dette publique extérieure tunisienne. L’Allemagne a signé avec la Tunisie un programme de conversion de dettes. Le CADTM et le CNCD-11.11.11 demandent au gouvernement belge de suspendre le remboursement de la dette tunisienne tant qu’un audit n’aura pas été réalisé pour en définir la “part odieuse”, selon la résolution du Sénat belge de juillet 2011. Le 10 mai 2012 le Parlement européen a adopté une résolution dans laquelle il juge « odieuse la dette publique extérieure des pays d’Afrique du Nord et du Proche-Orient sachant qu’elle a été accumulée par les régimes dictatoriaux, par le biais principalement de l’enrichissement personnel des élites politiques et économiques et de l’achat d’armes, utilisées souvent contre leurs propres populations »

- Conférence-débat sur la Dette publique en Tunisie et en Belgique

- Avec Renaud Vivien (CADTM) et une intervention du Collectif Roosevelt (Wapi).

Vendredi 01/11/2013 à 18h30

à Danse & Cie, Place Gabrielle Petit, 11 à Tournai