Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > croquemitaine > Bailleul - Estaimpuis > Fête des voisins de Bailleul - 2011 > La fête des voisins à Bailleul : bilan et perspective

La fête des voisins à Bailleul : bilan et perspective

mercredi 6 juillet 2011, par MS

Après la "Fête des voisins" du 15 juin 2011, les habitants de Bailleul à l’initiative de cette manifestation se sont réunis pour tirer un bilan et discuter de quelques perspectives. En voici le compte-rendu.

Evaluation de la Fête des Voisins 15/06/2011

Présents : David Manche, Me et Mr Messely, Pierre-Yves Beuscart , Jean Campagne, Cindy Libbrecht, Philippe Jacquery, Vincent Coppenolle, Martine Duthoit, Guido Decroos, Rita Cobut.

Premier tour de table, chaque personne exprime sa satisfaction : gai, agréable, buffet magnifique, l’occasion de rencontrer des gens. Anne-Cécile à l’accordéon et Timothy au djembé, c’était un plus et le château gonflable une bonne idée pour attirer les enfants et leurs parents.
Jean qui habite le Clos Bel Horizon nous dit que c’était la première fois qu’il parlait à des gens, on ne se connaît que de vue, ajoute-t-il.
Nous étions environ 70 alors que le beau temps n’était pas au rendez-vous. Tout le monde semble d’accord pour dire qu’il faut s’attendre au double de personnes l’année prochaine.
Il faudra demander à la commune un plus grand chapiteau.
La question d’une récupération possible par la commune est posée. L’ensemble des personnes présentes n’ont pas perçu la visite du bourgmestre accompagné d’un ou deux élus comme une récupération. Ils se sont contentés de saluer tout le monde et de boire un coup.
Par contre, c’est l’aide logistique de la commune, le montage du chapiteau et la mise à disposition des frigos, tables et chaises, les boissons offertes ( 3 casiers de Jup, coca, eau, un casier de satcheu) qui nous a permis d’organiser cette fête et d’offrir à boire à tout le monde, même à ceux qui n’avaient rien apporté n’étant pas au courant de l’organisation d’un buffet collectif.
Enfin, certains précisent que c’est aussi le rôle de la commune de favoriser ce genre de manifestation, l’argent public provient des contribuables.

Autre question : faut-il accepter les étrangers ? A partir de où est-on étranger ? Cindy qui habite Estaimpuis et a fait notre connaissance en s’intéressant à la création d’une troupe de théâtre, ne se sent pas étrangère et s’est investie dans la préparation et la réalisation de la fête. Anne-Cécile qui n’habite pas l’entité a joué de l’accordéon toute la soirée. La plupart des collaborateurs du théâtre, n’habitent pas l’entité mais y travaillent et ont participé à l’organisation...
Enfin, nous traçons des pistes pour d’autre actions futures. Ballade à vélo, Pique-nique, Animations (jeux de société...) dans la Maison de village.
Ballade contée dans le village pour raconter son histoire (Philippe est historien)
Echanges de services, co-voiturage.

Les idées ne manquent pas. Certains préfèrent limiter leur action à l’organisation de la fête des voisins. On fixe la date d’une première réunion de préparation, le 15 mars à 20h.
Cela n’empêche pas de se lancer dans d’autres actions à d’autres moments en utilisant le groupe Facebook, les mails et les rencontres.

Rita Cobut.