Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > ateliers > Saisons précédentes > Et allez tous vous faire du bien au théâtre ! 2011-2012 > Les ateliers du Théâtre Croquemitaine en 2011-2012 (2)

Les ateliers du Théâtre Croquemitaine en 2011-2012 (2)

lundi 5 mars 2012, par MS

Impro à Comines

Deuxième

Du 06 au 11 octobre nous animions, pour la deuxième fois, un stage d’initiation au théâtre pour les 3 et 4ème T/Q de l’Athénée Royal F. Jacquemin. En ce début d’année scolaire, ce stage avait pour objectif de souder les élèves entre eux pour une meilleure cohésion de groupe. Une vingtaine d’élèves ont participé à l’aventure. Ils se sont amusés à improviser sur des thèmes libres ou imposés et on a bien rigolé. La dernière journée fût consacrée à la construction d’un court spectacle en reprenant les meilleurs moments. Leur prestation a été chaleureusement applaudie. Un petit débat s’en est suivi et la conclusion est que des liens se sont tissés entre élèves. Ils se sont vus différemment en montrant une autre facette d’eux-même.

En partenariat avec le Service de Médiation Scolaire en Wallonie, sélectionné par la Cellule Culture-Enseignement de le Communauté française.

La troupe d’Estaimpuis.
Il reste des places disponibles au sein de la toute nouvelle troupe de théâtre d’Estaimpuis.
Cet atelier est animé par Rita et Claire et se déroule tout les lundis à partir de 20h à l’Espace Citoyen de Saint Léger. Pour tout renseignement, veuillez nous contacter au 069/847985 ou par mail à tcroquemitaine@gmail.com. Nous vous attendons nombreux parmi nous...

Un atelier d’expression théâtrale au quartier viaduc
Un atelier d’expression théâtrale à l’initiative de l’asbl ANAMA et du théâtre croquemitaine débutera dès le mois de janvier 2012. Celui-ci débutera dès le mois de janvier 2012 et sera animé par Claire. Il aura lieu dans les locaux d’Anama asbl au 5, rue Montifaut à 7500 Tournai (quartier viaduc). Plus de renseignements au 0486/673236 (Claire).

Du clown à la salle “La Fenêtre”

L’humanité compte 11 clowns supplémentaires...

Dans le travail sur le Clown, les participants font face à certains paradoxes, parce que tout est à la fois très simple et très compliqué. Le clown est par essence la simplicité même, il vit dans l’ici et le maintenant, il est dans le don total de lui même.

Ce personnage est prêt a tout pour se faire aimer et pour éveiller le rire de la part de son public. Dans ces stages, les participants sont très vite emmenés au fond d’eux-mêmes, mais cela se fait toujours avec la complicité des autres. Étant donné que le clown a très peu de limites, entrer dans ce genre de personnage permet aux personnes d’explorer les facettes les plus folles d’elles-mêmes. Incarner le clown donne l’occasion d’être celui qu’on aurait tendance à cacher en société, c’est un personnage asocial, c’est en cela qu’il dénonce, qu’il gène, et qu’il est un contestataire de notre société.

Devenir clown ?

Un week-end chez les clowns !

Stage clown, la suite...
Suite au succès rencontré lors de notre stage Clowns organisé à la Toussaint, nous avons décidé d’un nouveau rendez-vous. Un second stage est prévu en février, le temps d’un week-end à l’Espace Citoyen de Saint-Léger. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.Rencontre Inter-Ateliers
L’occasion pour une femme de Bernissart de croiser... un zombie, et de s’adonner à divers exercices de styles et improvisations. Et de faire connaissance autour d’un verre ! Notre rencontre annuelle inter-ateliers est prévue pour le 3 mars 2012 dès 15h00, au sein de la salle La Redoute à 7730 Estaimpuis.

Enter Festival de Gand
Du 16 au 24 mars 2012 sera organisé un festival pluridisciplinaire et décalé de l’autre côté de la frontière linguistique. Le Théâtre Croquemitaine y proposera deux représentations de son spectacle d’atelier “Zombies” le dimanche 18 mars (à 16h00 et 20h00) dans la salle Victoria Deluxe, Dok Noord 4F 102 à 9000 Gand.

Les zombies à Hem (F)
Les zombies ressurgiront des terres à l’occasion des Rencontres Inter-Ateliers du Théatre de l’Aventure à Hem dans le nord de la France, le samedi 3 décembre 2011 à 18h00.

Du vent dans les arbres...

Claire et Klara commencent des ateliers au Centre Régional Psychiatrique “Les Marronniers”, à Tournai.

Nous y voilà. Le début du voyage de l’autre côté du miroir. Chez les fous, les dangereux, les malades. Les incontrôlables. Parce que nous ne croyons pas à cette image de rebuts de la société qui colle à la peau des personnes soignées en psychiatrie. Erasme disait : “ C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous“. Notre réalité ne cesse de nous échapper, et nous en payons le prix.

Dans cet atelier, pas d‘observateur, pas de blouse. Pas de malades d’un côté et de personnel soignant de l’autre, mais des personnes, ici et maintenant, qui prennent les mêmes risques, les mêmes dangers, le même plaisir. Qui offrent l’espace d’un instant la possibilité de faire tomber les masques. Du mouvement, du son, du brut, du vivant. Sans forme parfois, surréaliste souvent, inutile tout le temps. A l’opposé d’un moment de divertissement, d’occupationnel, de préoccupations esthétiques ou intellectuelles.

Le voyage ne sera pas aisé. Il sera semé d’embûches. Mais il a semblé important de partager le parcours qui commence ici, aux Marronniers. Créer des passerelles, contribuer à détruire les stéréotypes sur les personnes soignées, passer au-dessus des murs. Ces lieux sont nos miroirs de l’ombre, où nous acceptons de cacher tout ce qui nous fait peur au plus profond de nous. Faisons un peu de lumière dans les méandres de nos consciences.

Les stages en milieu psychiatrique sur notre site

Les femmes de Bernissart

“La vie est trop courte, soyons libres comme l’air...”

C’est très impressionnant de voir les comédiennes s’emparer de mieux en mieux de leurs personnages, s’approprier la psychologie, se créer des supports de jeu, des moteurs d’action. Et quelles nouvelles scènes pour le spectacle ! Quand une lesbienne esthéticienne rencontre une femme au foyer catholique et soumise à sa mère, ça fait des étincelles ! Mais cela pourrait aussi créer des complicités inattendues... Ce qui risque de ne pas plaire à la vieille génération, garante de la tradition...

Entre celle qui se refuse à l’amour en pensant se protéger de toutes les souffrances, et celle qui veut donner et prendre à chaque occasion, la tension est perceptible et l’orage n’est pas loin...

Quand les carapaces se fissurent, les femmes fortes se livrent, et celles qu’on aurait cru les plus fragiles se métamorphosent en vraies lionnes...

les femmes de Bernissart sur notre site