Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > croquemitaine > Les voyages du Croquemitaine > Haïti > Nos rencontres à Haïti > Modeste biographie de Franketienne

Modeste biographie de Franketienne

Quelques repères dans la vie de Franketienne

vendredi 11 septembre 2009, par MS

Modeste biographie de Franketienne

Peintre, poète, dramaturge, romancier, comédien, inspiré du nouveau roman français, de l’expérience joycienne – pour plusieurs critiques, aujourd’hui, il est l’égal des Dos Passos, des Césaire, des Carpentier, des Naipaul, en tous cas un auteur qui a marqué les littératures américaines.
Fondateur – avec Philoctète et Jean-Claude Fignolé – du mouvement Spiraliste. Il y propose l’éclatement des formes, des genres et des imaginaires, une théorie sur l’art total qui mêle le roman, le théâtre, et la poésie.

Franck Étienne, est né le 12 avril 1936 au centre d’Haïti, dans une section rurale de l’Artibonite, à « Ravine sèche ». Son père, un riche et vieux américain, avait « adopté » sa mère une paysanne haïtienne de treize ans, et l’avait rejetée après quelques mois.
Dans sa jeunesse il fréquente les cérémonies vaudous, ce qui lui permet de sortir du carcan familial tout en se rattachant à ses origines ; sa grand-mère était mambo à Saint-Marc, sa mère était aussi mambo, « et elle était souvent chevauchée par des loas en ma présence », déclare Franketienne.

Diplômé de l’Institut des Hautes Etudes Internationales, il devient enseignant et directeur d’école durant le règne des Duvaliers.
C’est au début de cette période qu’il fréquente le groupe Haïti Littéraire,un groupe de jeunes qui avait décidé de rompre avec l’écriture traditionnelle, et qui publiait une revue, « Haïti Littéraire ».
Durant les années Duvalier, il ne quittera jamais Haïti. Son œuvre est ancrée dans l’histoire contemporaine d’Haïti.
Ses premiers recueils paraissent en 1964 et 1965.
En 1968 il publie son premier roman « Mûr à crever », en 1972, Ultravocal est édité en France , en 1975, c’est le premier roman haïtien, « Dézafi » (Les affres d’un défi), Pèlin-Tèt sort à Port-au-Prince en 1978, plus récemment H’Eros chimères sort en 2002 et en 2004 c’est « l’esthétique du chaos »

Depuis plus de quarante ans il publie régulièrement dans les deux langues haïtiennes, le créole et le français.
L’œuvre de Frankétienne fait l’objet d’innombrables mémoires et thèses. Ce créateur de la nuit (la nuit est son moment de prédilection pour écrire et peindre )se définit comme un « mégalomane génial ».

Prix et distinctions littéraires

En 1992, Session spéciale en hommage à Frankétienne, au Congrès du CIEF à Strasbourg, en 2001 Hommage à Frankétienne pendant le mois de la langue créole à Montréal, la même année, hommage à Frankétienne par ses élèves à Pétion-Ville, Prix Carbet de la Caraïbe en 2002, en 2004 Prix Pablo Neruda pour H’Eros chimères, Grand Prix du livre insulaire d’Ouessant en 2005, Prix Union Latine de Littératures Romanes en 2006, l’un des lauréats 2006 de la Fondation du Prince Claus de la Hollande. Etc...

Le site de Franketienne (bibliographie et galerie de peintures)

Franketienne sur Wikipédia