Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > croquemitaine > Un Croquemitaine sous toutes ses coutures > Les voyages du Croquemitaine > Burkina Faso > Séjour au Burkina du 17 juillet au 28 août 2008

Séjour au Burkina du 17 juillet au 28 août 2008

jeudi 12 juin 2008, par RC

Notre second séjour au Burkina Faso se fait dans le cadre d’un projet de l’ONG "Quinoa", avec Marbayassa, une compagnie ayant une démarche proche du théâtre-action.

Nouveau voyage au Burkina du 17 juillet au 28 août 2008
Rita Cobut (la vieille du Croquemitaine [1]) repart au Burkina cet été avec 4 jeunes femmes dans le cadre d’un projet échange nord-sud organisé par l’ONG Quinoa.
Les deux premières semaines du séjour seront consacrées à la création d’un spectacle de théâtre-action avec la troupe Marbayssa de Ouagadougou. Nous déterminerons le thème avec la troupe sur place. Cette création collective sera jouée pendant la troisième semaine autour de Ouagadougou.

La troupe de théâtre Marbayassa, basée à Ouagadougou, a été fondée en 1995 par trois comédiens ayant accumulé des années d’expérience au sein de l’ATB [2]. Composée aujourd’hui d’une dizaine de jeunes comédiens, la troupe s’inspire des réalités culturelles de la société burkinabé en privilégiant la participation active du public à l’événement théâtral (techniques du théâtre-forum). Les thèmes choisis s’inspirent des problèmes concrets au Burkina afin de susciter la prise de conscience et de stimuler la recherche de solutions (l’excision, le sida, l’autosuffisance alimentaire, la condition de la femme, etc.). Depuis 1997, nous participons à la création et aux représentations de spectacles à dimension sociale.


Ensuite, nous mettrons le cap à l’ouest de la capitale, dans la province du Boulkiemdé, dans le département de Thyou. pour rejoindre Goumogo. Le village est à 7 km de Thyou et à environ 35km de Koudougou.C’est là, dans ce petit village, sans eau courante, ni électricité que nous avons créé deux spectacles en janvier de cette année.
Nous irons saluer les deux groupes de théâtre, « Les Super étoiles » et « Le groupe des femmes » de Goumogo. Voir comment la situation à évolué depuis notre départ, fin janvier.
Les deux troupes ont-elles pu se réunir et continuer à s’exercer entre elles ?
La troupe des hommes était déjà constituée à notre arrivée et avait été initiée par un court stage de théâtre. Ils sont une dizaine et ont créé un spectacle visuel et musical, avec danses et jeux de masques sur le thème de la sècheresse.
Le groupe des femmes s’est vraiment constitué pendant notre séjour avec désignation d’une présidente, d’une vice-présidente, d’une secrétaire… C’était leur premier spectacle. Nous l’avons réalisé en plus ou moins vingt-quatre heures à raison de trois heures de travail par jour avec une vingtaine de femmes du village.
Nous avons présenté cinq scènes de vie, des sujets choisis par le groupe : non à l’excision, l’école pour les filles, le refus du mariage forcé, la piqûre contraceptive, la révolte des jeunes filles contre leur mère et les traditions. Une danse d’accueil ouvre le spectacle et chaque scène se termine par une courte danse ou une chanson.

-----

Enfants de Goumogo (Burkina- Faso)

-----

Pour contribuer aux collectes de fonds de l’ONG, notre équipe de 5 partantes pour le projet Burkina -Quinoa organise un ciné-apéro.
Ce vendredi 13 juin à 18 heures 30, salle Solidacité, rue de Soignies, 9 à 1000 Bruxelles.
Nous présenterons une vidéo de la représentation des deux spectacles créés et filmés à Goumogo en janvier.

Dans le même objectif, l’atelier des Amis du jeudi, atelier de théâtre action du Théâtre Croquemitaine jouera « Bouffe la Vie », le dimanche 22 juin à 20h dans la salle Garcia Lorca, rue des Foulons, 47 à 1000 Bruxelles. Spectacle à sketches, visuel, drôle, à savourer entre amis ou en famille.


[1Au Burkina, comme dans d’autres pays d’Afrique, la vieillesse appelle le respect. Se faire appeler le vieux ou la vieille est chose courante et signifie que votre interlocuteur a du respect pour vous. La vieillesse commence jeune, déjà à 45 ans, c’est une question d’espérance de vie, 47 ans en moyenne.

[2Atelier Théâtre Burkinabé