Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > ateliers > Un atelier, comment ça marche ? > Portraits de participants > Pierre-Yves, voisin et participant à la Troupe de Baillempuis

Pierre-Yves, voisin et participant à la Troupe de Baillempuis

lundi 10 décembre 2012, par Claire

Pierre-Yves, voisin et participant à la Troupe de Baillempuis

Il nous raconte ses premiers pas au Croquemitaine dans les années 1980, sur la péniche Action : “La péniche avait été longtemps amarrée devant la maison familiale... sûr qu’un jour il fallait y mettre les pieds ! Une odeur atypique, mélange de transpiration, de fumée, de bière... et de passion. Sur le rythme du groupe électrogène et sur le vent de la révolution de nos vingt ans, nous répétions du Bertolt Brecht. Au fond du bateau, nous nous lancions des défis, nous apportions notre fougue à présenter “Lux in tenebris”. Rita nous poussait à aller chercher le meilleur, même dans mon rôle de Padük, l’ignoble proxénète fainéant.”

Quinze ans plus tard, Rita et Pierre-Yves se retrouvent comme voisins, à Bailleul.
“Des échanges au-dessus de la clôture de nos jardins m’ont amené à relever le défi de reprendre le théâtre... La troupe de Baillempuis a vu le jour...”
Avec ses joyeux acolytes, Pierre-Yves se donne à fond sur scène ! Tantôt campagnard détendu chez la bouchère du coin, tantôt randonneur râleur perdu en rase campagne, il campe des personnages clownesques.
“On donne le maximum sans pour cela se prendre au sérieux. Donner et partager cette joie de jouer, de se surpasser, de chercher la complicité... de vivre l’amitié !”

En effet, en un an, des liens se sont créés entre les personnes de la troupe. Outre un élan commun pour faire vivre la scène, les participant.e.s ont trouvé dans cet atelier un moment hors du quotidien où ils, elles se lâchent, partagent leurs vécus et improvisent dans le rire. Même dans les moments de doute, ils ont su rester positifs. Pierre-Yves est pleinement investi dans cet atelier. Nous avons pu découvrir ses talents de dessinateur dans la préparation des scènes qu’ils ont jouées. Enfin, il utilise ces mots pour se définir : “Esprit de famille (père et grand-père), chrétien convaincu, amoureux de la nature, passionné par le potager, la randonnée, curieux,...”