Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > objectif lune > Objectif Lune automne 2019 - numéro 36 > SUR ORBITE

SUR ORBITE

vendredi 25 octobre 2019, par IT

Coeur de cellule : un spectacle bientôt disponible en dvd…

Créé en 2017, à la demande des syndicats vert et rouge et du Forem, le spectacle raconte les cellules de reconversion. Une délocalisation, une tentative de reprise par les travailleurs, des licenciements, et une poignée de travailleurs dont on suit le parcours. Certains trouveront une issue favorable, d’autres non. Joué une dizaine de fois, devant un public directement concerné, le spectacle touche et décrit avec justesse et humour le fonctionnement des cellules. Au point que les travailleurs des cellules de reconversion souhaitent l’utiliser en guise de séance d’accueil des travailleurs nouvellement licenciés. Face à ce qui pourrait être qualifié de succès, notre sentiment est mitigé, pour nous qui y avons mis toute la radicalité possible… Par ailleurs, nous avons beau dire qu’une vidéo ne vaut pas un spectacle vivant, que nous préférons accompagner le spectacle avec un débat, une captation aura bien lieu : le 18 novembre 2019 au Théâtre Le Poche. Ce sera sans doute la dernière occasion de le voir en chair et en os !

Laboratoire de théâtre féministe : une rentrée sur les chapeaux de roues.

Un atelier pour les femmes organisé par Vie Féminine avec HCT (Province de Hainaut). Le groupe est ouvert à toutes, aucun pré-requis à part le désir de rejoindre le groupe !
Pour le premier rendez vous de la saison neuf participantes ont répondu à l’appel. Joie de se retrouver pour les anciennes, bonne surprise pour celles qui venaient essayer. Le programme est chargé : poursuivre la création entamée l’an dernier, préparer les actions autour du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, commencer à penser à nos interventions pour les grèves féministes du 8 mars, sans oublier de répondre présentes aux organisatrices du festival Mauvais Genre(s) qui aura lieu fin avril à Tournai.

Sentier
Depuis 2016, Théâtre Croquemitaine participe à la semaine des sentiers organisée par la fondation rurale de Wallonie. Le principe de ces promenades : faire découvrir les sentiers du village de Bailleul en compagnie des comédiennes et comédiens de la troupe du Croquemitaine et des ateliers que nous animons. Chaque automne la cour du théâtre se remplit de familles, avec des enfants, des grands parents, des bébés, des chiens...Nous avons rassemblé jusqu’à une centaines de personnes. Chaque année, nous jouons autour d’un thème différent. En 2016 une milliardaire veut acheter le village, en 2017 une enquête policière nous plonge dans l’ambiance glauque d’un double crime dans une ferme, en 2018, nous suivons les traces d’un résistant bailleulois pendant la 2ème guerre mondiale. Cette année, une quarantaine de marcheurs ont participé octobre à balade clownée (par l’atelier clown) et chantée (par la chorale “Un café, deux trois chants).

Stage enfants

Cet été, pour la troisième édition, nous organisions un stage théâtre action pour les enfants de 8 à 14 ans. L’activité a réuni une dizaine de participants d’horizons très différents. De 13h30 à 16h30 durant 5 jours, les enfants se sont rencontrés à partir d’exercices de cohésion de groupe, se sont amusés tout en développant leur créativité et évidement ont appris les bases du théâtre de façon ludique. Ils ont aussi appris à réfléchir ensemble, à exprimer leur point de vue sur leur quotidien et à écouter aussi celui des autres. S’en est dégagé une thématique, la télévision ! Le dernier jour, les parents , les amis , les proches sont arrivés nombreux pour découvrir le spectacle concocté par nos jeunes acteurs. À vos agendas, on recommence l’année prochaine !

Théâtre à l’école

C’est la rentrée ! Chouette, nous allons faire du théâtre !!!
L’école saint Joseph d’Esplechin et l’école saint Eleuthère de Blandain reconduisent le projet théâtre action. Après les vacances de printemps, c’est l’atelier à l’école communale d’Evregnies qui recommencera. Pour la troisième année consécutive, ces ateliers décloisonnent les classes en s’ouvrant aux enfants de la première primaire, jusqu’à la sixième. C’est une belle occasion donnée aux élèves de se connaître autrement eux-même et les autres dans une activité non compétitive. Apprendre à parler en public et écouter les autres, jouer avec son corps, avec sa voix, travailler les émotions dans une pédagogie du plaisir. Un petit plus qui, nous l’espérons, renforcera leur sécurité intérieure pour un meilleur épanouissement et plus de facilité face aux apprentissages.