Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > croquemitaine > Un Croquemitaine sous toutes ses coutures > Archives > Nos ateliers (archives) > Saison 2009-2010 > Stages > Stage de percussion

Stage de percussion

Un artiste percussionniste burkinabé en résidence au Théâtre Croquemitaine.

samedi 22 mai 2010, par MS

De passage en Belgique, Mahamadi, artiste burkinabé, est spécialisé dans l’art de la percussion avec des instruments hors du commun. Dans ses mains, cuillers, bouteilles, et autres bouts de bois sonnent et résonnent tels de véritables instruments de musique ! Une formation pour métisser les rythmes traditionnels du Burkina Faso et les sonorités contemporaines.

Mahamadi Guira est né en 1976 à Passebtinga, petit village du centre-sud du Burkina Faso. Il vit maintenant à Ouagadougou.En 1998 il fonde avec d’autres musiciens "Les Infatigables". Ils jouent pour des fêtes traditionnelles, populaires. Ils sont passés par le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Nigeria, l’Angola. Ils ont fait danser 35.000 personnes dans le stade de Ouagadougou...

Mahamadi Guira est percussionniste de nature. Le doumdoum, le tama, le jembé n’ont plus de secret pour lui. A Ouaga, il rassemble les jeunes qui n’ont plus ou pas les moyens d’aller à l’école. Il les invite à ramener leur instrument. Il crée ainsi des petits orchestres de quartiers. 

Nous collaborons avec lui depuis décembre 2007. Il se charge de la formation musicale des Supers Etoiles. 

En janvier dernier il nous a confié un rêve : aller en Europe. Nous vous passons ici les difficultés pour obtenir un visa schengen lorsqu’on est burkinabé. C’est pas facile comme on dit là-bas. Et même si vous avez le visa, le droit de séjour, vous n’êtes pas encore sûr d’y arriver. C’est à la loupe que la police française à vérifier le passeport de Mahamadi, c’est tout dire. Il est quand-même bien là. Il sera en résidence chez nous 3 mois. Il va enfin voir de ses propres yeux à quoi ressemble notre société occidentale...
Ce sera surtout l’occasion de lui présenter nos ateliers-théâtre, les autres membres de notre compagnie à travers diverses rencontres festives. Il voyagera aussi en Italie, en France où il mènera d’autres stages de percussion.

Un orchestre de quartier à Leuze ?

Le samedi 19 juin, pour la fête des arts à Leuze, Mahamadi vous donne rendez-vous !
Ramenez n’importe quel instrument de percussion et laisser vous guider par les rytmes traditionnels du Burkina Faso.
Quand ? quoi ? où ?
En trois étapes :
Le samedi 12 juin de 9h00 à 12h00.
Prise de contact et première répétition.
Au Parc du Coron (rue de Condé, à côté du Match), Leuze-en-Hainaut.

Le samedi 19 juin de 11h00 à 12h00. 
Deuxième répétition.
Au Parc du Coron (rue de Condé, à côté du Match), Leuze-en-Hainaut.

La représentation publique aura lieu le 19 juin entre 19h30 et 20h30. 
Au centre culturel de Leuze (Rue d’Ath, 31)
A partir de 12 ans.

PAF : 8€. Infos et inscriptions 
au Centre culturel de Leuze-en-Hainaut - 069/66.24.67 - ccleh@skynet.be 
ou au Théâtre Croquemitaine - 069/84.79.85 - tcroquemitaine@gmail.com

De passage en Belgique, Mahamadi, artiste burkinabé, est spécialisé dans l’art de la percussion avec des instruments hors du commun. Dans ses mains, cuillers, bouteilles, et autres bouts de bois sonnent et résonnent tels de véritables instruments de musique ! Une formation pour métisser les rythmes traditionnels du Burkina Faso et les sonorités contemporaines. Ramenez vos instruments de percussion : n’importe quel objet, pour autant qu’il fasse du bruit ! Djembé et autres tambours sont bienvenues également.
Les participants à la formation auront l’occasion d’apprendre à faire sonner leur « outil musical » et d’apprendre quelques rythmiques de base. Elle se terminera par une représentation publique dans le cadre de la Fête des Arts.
La formation aura lieu au Parc du Coron le samedi 12 juin de 9h à 12h ainsi que le samedi 19 juin de 11h à 12h et de 19h30 à 20h30 au Centre culturel de Leuze.
A partir de 12 ans.
PAF : 8€.
Cette formation est organisée en collaboration avec l’ONG Néré, Les Infatigables de Ouagadougou et le Théâtre Croquemitaine.

 
Dans la presse

Donnez du rythme à la fête (L’Avenir 8/6/2010)