Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > bibliothèque de ressources > Ressources théâtrales pour profs, étudiants, animateurs, comédiens > Théâtre de rue

Théâtre de rue

lundi 23 janvier 2006

Voici les relations de quelques expériences de théâtre de rue de notre compagnie. Ces expériences militantes, sont liées à des interventions sur des thématiques précises. Cette forme de théâtre-action, ou de théâtre d’intervention, souvent basée sur le détournement, laisse le spectateur perplexe. Ce que je vois, est-ce que c’est de la fiction ou est-ce la réalité ?
Dans un tout autre registre, nous produisons aussi d’autres spectacles de rue, basés sur le jeu clownesque et l’improvisation. Parmi eux, actuellement en tournée ou en création :
Notre atelier "Zombies"
Silence ! On tourne !

Croquemitaine : théâtre d’intervention

Antinucléaire

Chômage

Anti-racisme et antifascisme : Contrôle SS

Écologie


Théâtre d’intervention

La forme la plus classique du théâtre d’intervention consiste le plus souvent à élaborer un scénario qui illustre une lutte et/ ou recèle une démonstration pédagogique.

Parfois les acteurs transportent dans la rue ce théâtre qui se fait habituellement en salle, avec des spectateurs pleinement conscients d’être spectateurs. Cette pratique, souvent sous forme de sketchs, convient tout particulièrement pour un public motivé, déjà mobilisé, ou concerné directement par la réflexion amenée par le théâtre.

Lors de manifestations de rue, il nous est rapidement apparu que l’écoute et la disponibilité des spectateurs n’est pas satisfaisante pour faire passer un texte. Même réduit à sa plus simple expression, un dialogue, s’enferme dans une intimité en contradiction avec le caractère totalement ouvert de la rue, a beaucoup de mal à passer une rampe qui fait ici totalement défaut.

Dans ce cas nous avons surtout recours à une forme de théâtre qui surgit du réel, les passants-spectateurs ne sont pas informés qu’ils assistent à du théâtre.
Cette forme de théâtre constitue un accouplement entre le théâtre invisible et une forme de théâtre-image, il engendre un théâtre surréaliste où par la force des choses, la poésie, même déjantée, trouve toujours sa place. Il est souvent pratiqué comme support à une distribution de tracts, mais il peut aussi se suffire à lui-même.


Antinucléaire

Projet de monument commémoratif ambulant pour un holocauste nucléaire à venir

A la tête de la délégation des habitants de Florenne, (village où doit s’implanter une importante base de missiles nucléaires), un gros camion semi-remorque noyé dans la fumée. Sur ce camion recouvert de meules de paille et de barbelés, derrière la fumée, on devine, plus qu’on ne voit, des comédiens habillés de costumes couverts de pustules métallisées, et tout au sommet, la mort. Des hauts-parleurs diffusent des extraits de Carmina Burana de Karl Orff. Derrière le camion, les enfants du village défilent en groupe. Ils semblent être les innocentes victimes d’un holocauste à venir.
(Cette image a fait la moitié de la première page du quotidien "La Meuse", elle a été reprise par de nombreux quotidiens belges, citée par la presse internationale, filmée pour illustrer le Journal télévisé de la RTBF et reprise par de nombreuses chaînes de télévisions européennes mais aussi américaines et des pays d’Europe de l’Est.).

Fausse alerte atomique

A Florenne, site retenu pour implanter des missiles nucléaires, une sirène hurle longuement à la mort. Une explosion, des dizaines de personnes se figent et tombent par terre. Un tract appel à une manifestation.

Chômage

La chasse aux chômeurs

Un groupe de six chômeurs entièrement habillés de blanc, masques neutres blancs, portent, collées sur leur dos, des cartes de pointage. Elles sont arrangées pour figurer une cible. Le groupe fait irruption dans un lieu public poursuivi par une septième personne qui brusquement sort un revolver et tire sur les six chômeurs. Ceux -ci s’écroulent et immobilisent la route, le carrefour, la galerie, pendant que le tireur s’éclipse et que des distributeurs de tracts interviennent.

Super chômeur

Inspiré des catcheurs mexicains (Super-Barrio) et de la dialectique zapatiste du masque ("en nous masquant nous sommes reconnus et lorsque nous enlevons notre masque, nous ne sommes plus que des anonymes").
Imaginez un personnage masqué à l’aide d’une carte de pointage imprimée sur un masque de catcheur, il porte une cape avec un grand S rouge brodé, des collants, un maillot dans le style des Super-Héros américains.
Le personnage de Super-Chômeur est intervenu à deux reprises dans des réunions politiques des plus sérieuses.
Lorsqu’il est entré, sans que personne ne soit prévenu de rien, dans la salle où se pressaient la nombreuse assistance, un énorme suspens s’est d’emblée installé. Qu’allait-il se passer ? En fait une simple intervention orale, mais quelle tension, quelle attention, pour une parole.
Évidemment, c’est Super-Chômeur qui a volé l’évènement aux organisateurs de ces réunions.

La marche européenne contre le chômage et les exclusions vers Amsterdam

Nos bouffons sont d’infâmes personnages, laids, déformés, mal vêtus, sales et sentant mauvais ; côté âme, ils sont un peu vicieux, sournois, hypocrites.
Dans une ambiance de fin de siècle, fumigènes, feux, musique de Carla Bley et du Liberation Music Orchestra de Charlie Haden, ils ont distribué des dizaines de milliers de faux dollars à la manifestation clôturant la marche vers Amsterdam menée par des chômeurs et des exclus venus de toute l’Europe. Pendant la traversée de la Belgique les bouffons ont accompagné les marcheurs à chaque étape.
Notre groupe de bouffons du Théâtre Croquemitaine a été complété par des comédiens au chômage qui ont participé à un stage.
La force de cette formation vient aussi du fait qu’elle constitue un petit orchestre (formé par notre compagnie notamment pour intervenir en rue) qui interprète des chansons engagées et des airs entraînants.
Le groupe comporte une vingtaine de bouffons et dégage une énergie explosive.
Lorsqu’il monte sur le grand podium de la place du Dam, il arrache immédiatement l’enthousiasme des milliers de spectateurs-manifestants. Le lendemain se sera sur un quai face à un bateau tenant lieu de siège à l’organisation d’un contre-sommet européen que les bouffons séviront. Cette intervention sera aussi fortement médiatisée, puisque EuroNews, (la télévision européenne d’informations continues) lui consacrera deux séquences (dont un "no-comment") qui seront rediffusés à plusieurs reprises, une véritable nuée de photographes fixeront aussi ces images pour différentes publications alternatives.


Anti-racisme et antifascisme

Contrôle SS

Lors d’une fête antiraciste des comédiens en uniformes hyper-réalistes forment une escouade de la S.S. et un barrage où ils vérifient les papiers de ceux qui ont une tête à se faire contrôler. L’effet est glaçant et quelques mètres plus loin un tract explicatif apportent les éléments de la réponse.

Une expérience de théâtre-invisible

Cette intervention se déroule durant 5 semaines sur la place St-Pierre à Tournai, le samedi, jour du marché.

La première semaine un personnage irradié, revêtu du costume utilisé lors de la manifestation contre les missiles (voir plus haut) se promène sur la place.

La seconde semaine ils sont deux et forment un couple, la troisième semaine ils sont quatre et forment une famille, la quatrième semaine ils sont une quinzaine et forment une tribu. Chaque marche est accompagnée d’une distribution de tracts appelant à la manifestation contre les missiles. Nos personnages sont bien admis et font bientôt partie de l’environnement du marché.

Enfin, le cinquième samedi, se déroule l’action de théâtre-invisible. Notre dispositif est en place, avec les échauffeurs, ceux qui répercutent l’évènement à chaque coin de la place. Près de 20 comédiens sont mobilisés ; parmi eux un petit groupe factice de deux opposants d’extrême-droite à été formé. Ils s’en prennent aux distributeurs de tracts. Immédiatement toute l’installation se met en branle et le public ignorant totalement qu’il assiste à du théâtre se met à participer. Bonne surprise, les spectateurs défendent les distributeurs de tracts, la discussion s’engage et les pseudo-fascistes doivent prendre la fuite. Sur la place le débat continue et avec lui, le théâtre, qui continuera toute l’après-midi et parfois plusieurs jours plus tard, à l’insu même de ses acteurs qui ignorent qu’ils le sont.


Écologie

Samedi 5 juin 1999 dans les rue de Dinant, deux comédiens-bouffons dépenaillés et pestiférés, hardes et maquillages malades, "sales", brandissent un poulet empalés sur une perche.
"La fin des temps est proche, repentez vous".
En pleine crise de la dioxine, pas besoin de longs discours.
Un petit texte explicatif est distribué aux abords de l’action.
Les passants et les automobilistes applaudissent.

--------------------

Sur notre site

D’autres spectacles de rue, actuellement en tournée ou en création :
Notre atelier "Zombies"
Silence ! on tourne !

Liens vers des auteurs "classiques" (Shakespeare, Corneille, La Fontaine, Molière, Racine, Marivaux, Carlo Goldoni, Victor Hugo, Henrik Ibsen, Anton Tchékhov, Luigi Pirandello, Edmond Rostand, Karl Valentin, Bertolt Brecht, Michel de Ghelderode, Samuel Beckett, Eugène Ionesco, Dario Fo, Valère Novarina, Bernard-Marie Koltès, François Bon.)

Histoire du théâtre
Théâtre - Généralités
Quelques classiques du théâtre
La scénographie
Eclairage et sonorisation
Des textes de théâtre à jouer
Exercices théâtraux, jeux théâtraux pour enfants et jeunes
Exercices pour ateliers et classes scolaires
Théâtre de rue
Le Clown