Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > ateliers > Saisons précédentes > Et allez tous vous faire du bien au théâtre ! 2011-2012 > Atelier "Anama" > Timidus, timere

Timidus, timere

mercredi 7 mars 2012, par Claire

Petit à petit, le groupe prend forme. Les émotions sortent sur le plateau, on ose ce que l’on n’ose pas dans la vie...

Mais pourquoi sont-ils/elles ici ?

Pour trouver une place. Pour dire, exprimer ce qui est vraiment ressenti.
Pour eux-mêmes, pour s’aligner, se recentrer.
Pour retrouver l’enfant caché, ou l’accepter.
Pour ne plus craindre (du latin timere, racine de timide) le regard des autres, le regard de soi.
Pour s’amuser surtout, prendre du plaisir !
Et j’en prends beaucoup aussi, à les voir, les écouter !

Sur scène, les improvisations questionnent, surprennent.

Par exemple, lorsque la joie et la tristesse se croisent, la première essaie toujours de masquer la deuxième, de la transformer à son image, de la nier presque...

On se surprend aussi à jouer la colère, à lâcher une émotion que l’on ne lâche pas ou qu’on évite généralement.

Pour ne pas rester bloqués sur ces questionnements, on oublie la parole, on garde le son, les gromelots. C’est magique le gromelot quand on le laisse sortir.
Au delà du lâcher prise, de la naissance de personnages, ça crée une complicité collective, une connivence qui tisse des liens.