Théâtre Croquemitaine

Un théâtre alternatif

Accueil > croquemitaine > Un Croquemitaine sous toutes ses coutures > Editions > Un théâtre de femmes

Un théâtre de femmes

Les ateliers Kollontaï 1977/1980 Collectif Kollontaï Théâtre Croquemitaine

mardi 2 juin 2015, par MS

De 1977 à 1980, une trentaine de femmes, entre 16 et 60 ans, ont accouché de trois spectacles : Le Rouge paradis de l’amour, Vies de femmes, Sortez vos plantes.

Ce livre retrace le cheminement de ces ateliers de théâtre, reprend les textes ou canevas des spectacles créés, les critiques de presse mais aussi les récits des actrices qui se sont retrouvées 35 ans après.

Plus de trente actrices ont participé à l’atelier basé à Tournai, entre 1977 et 1980. Elles avaient de 16 à 60 ans, se sentaient concernées par le féminisme et les problèmes de société liés au travail, à la consommation, à l’éducation, aux relations humaines. Trois spectacles sont nés de ce bouillonnement créatif : « Le rouge paradis de l’amour », « Vies de femmes », « Sortez vos plantes ». Animée par Rita Cobut, du Théâtre Croquemitaine, la compagnie table d’emblée sur l’inventivité et l’engagement.

Si vous voulez commander ou acheter cette ouvrage, adressez-vous à nous

Théâtre Croquemitaine
15B place Abbé César Renard
7730 Bailleul (Belgique)
0032 (0) 69 84 79 75
croquemitaine1@gmail.com

ou aux Editions du Cerisier :
Rue des Cerisiers, 20
7033 Cuesmes.
00 32 (0)65 31 34 44
editionsducerisier@skynet.be

La sortie du livre

Le Théâtre Croquemitaine et le Collectif Kollontaï présentaient ce livre, résultat d’une écriture collective, le dimanche 8 mars à Lire et écrire, 30 Quai Andreï Sakharov à Tournai. L’atelier théâtre-danse présentait sa première création.
On était environ 80. Les amis de toujours mais aussi des nouvelles et nouveaux venus. Ce dimanche au bord des arches du Pont des trous, il faisait beau ! Le temps printanier et la Piste aux Espoirs auraient pu distraire les invités. Et pourtant à 16H30, la salle, décorée des affiches et photos des années 77-80, avec les piles de nos livres fraîchement imprimés, était pleine. Merci à tous ceux celles qui se sont déplacés et sont venus regarder le soleil dans nos yeux. Cétait convivial, chaleureux et boostant.

C’est l’atelier théâtre-danse qui a commencé avec un court spectacle percutant : en 10 minutes, les 5 ont montré des gens au travail qui se libéraient par le rêve et surtout en bazardant leurs outils ! Myriam Mélotte a enchaîné en nous filant le frisson avec la chanson « Femme et fière ».
Ensuite, les anciennes comédiennes de Kollontaï, 35 ans après leurs spectacles ont , raconté des souvenirs, donné en lecture quelques scènes choisies. Et les rires ont fusé, signe que les contenus ne sont pas démodés.

Le couple reste une affaire difficile... mais la mentalité commence à changer, dit-on dans le public masculin : les hommes vivent mieux leur côté féminin.
Par contre, depuis les années 80, la situation des femmes dans la société, ne s’est guère améliorée. La crise a bon dos !
Prendre aux pauvres pour donner aux riches, démanteler les services publics, confisquer les biens communs, donner tout pouvoir à la finance. Comme toujours les femmes forment la majorité des plus pauvres ! Des droits acquis de haute lutte, comme le droit à l’avortement, sont remis en question. Avec la grève de 1966, les femmes de la FN ont obtenu satisfaction à leur revendication : « A travail égal, salaire égal ! ». Mais en moyenne le salaire des femmes reste inférieur de 25% à celui des hommes. Les femmes continuent de consacrer 4h par jour aux enfants et au travail domestique tandis que les hommes en sont à 2h et quelques minutes. La parité homme/femme dans les parlements, gouvernements et autres assemblées reste à réaliser. Dans le monde, 70% du travail provient des femmes, leurs rémunérations représente 10% de la masse salariale !
Sans parler des violences contre les femmes : les mutilations sexuelles, les lapidations, le viol utilisé comme arme de guerre… Ici aussi, une femme sur 5 aura à subir la violence de son conjoint !

Lucides sur l’état du monde,mais pas tristes, nous souhaitons que cette après-midi du 8 mars soit un tremplin pour l’invention des temps à venir.

C’est pourquoi, nous appelons à une réunion pour créer un nouveau groupe de création entre femmes, le jeudi 30 avril à 18h dans les locaux de Lire et écrire, 31 quai Sakharov à Tournai.

Portfolio